Édifier notre matrimoine

Représentation de Fables de Marie de France, mise en scène par Aurore Évain et en musique par Isabelle Olivier. © Charline Fauveau

La Ferme de Bel Ébat – théâtre de Guyancourt est heureuse et fière d’avoir fondé cette année le réseau coopératif de production Édifier Notre Matrimoine avec Le Vivat – Scène conventionnée d’Armentières et Le Théâtre des Îlets – Centre Dramatique National de Montluçon, sans oublier la compagnie La Subversive dont la directrice, Aurore Evain, est à l’origine du mouvement pour la redécouverte du matrimoine dans le spectacle vivant en France. Le jeune réseau a été rejoint dans la foulée par la Ville de Montreuil et son théâtre municipal Berthelot – Jean Guerrin ainsi que par la scène conventionnée de Vitry-le-François, Bords 2 Scènes.

Si, comme l’écrit la conteuse Praline Gay-Para, l’Histoire avec sa grande hache, ampute depuis longtemps les noms des femmes qui l’on façonnée, chaque jour de grandes œuvres composées par des autrices et des compositrices injustement effacées de notre mémoire sont redécouvertes, venant enrichir notre héritage culturel et offrant l’opportunité de renouveler nos représentations imaginaires. Ensemble, ces cinq théâtres s’engagent donc à favoriser la production et la diffusion de spectacles issus du répertoire féminin, afin de contribuer à rendre aux femmes la place qui aurait dû être la leur si l’histoire de l’art n’avait pas été écrite exclusivement au masculin-qui-l‘emporte.

La Ferme de Bel Ébat bénéficie du soutien du ministère de la Culture – direction régionale des Affaires culturelles d’Île-de-France (Service du développement et de l’action territoriale) et de la région Île-de-France pour ses actions dans le cadre du projet Édifier notre matrimoine. Le réseau bénéficie du soutien du Ministère de la Culture.

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×