TOILES D’ARAIGNÉES

EDUARDO PAVLOVSKY / PASCAL ANTONINI

Synopsis

Une pièce baroque et surréaliste qui explore les chemins mystérieux de la soumission. Écrit en pleine dictature argentine, ce pamphlet contre les valeurs nationalistes fut interdit à sa création et son auteur condamné à l’exil.

Un huis clos familial en Argentine, durant les années 70. Entre le père, la mère et l’enfant, tout est jeu, déguisements, farces et attrapes, carnaval et chacun, tour à tour, se contemple dans un miroir, sorte de théâtre dans le théâtre. Jusqu’au jour où le gamin brisera la glace, comme une toile d’araignée…

Dans de courtes scènes, le texte non linéaire de Pavlovsky illustre les manifestations de la violence dans des relations familiales autour de la métaphore du football et des valeurs qu’il véhicule. À ce culte s’associent la passion pour le jeu de hasard, et l’initiation sexuelle du « gamin »

En partenariat avec Amnesty International – groupe local de Saint-Quentin-en-Yvelines et avec Radio Sensations.

Distribution

Compagnie Périphériques

Texte Eduardo Pavlovsky Traduction Françoise Thanas (Editions théâtrales)

Mise en scène Pascal Antonini Assistante Mise en scène Sarah Preneron Scénographie François Trebbi Création lumières Virginie Vermorel Costumes Anne Rabaron Vidéo Jean Marie Carrel Construction Salim Barkati Effets spéciaux Yannis Dandach

Avec Linda Chaib, David Nunes, Victor Hugo de Santos, Franco Gabriel Provenzano, Rudy Sebban

Mentions

Production Compagnie Périphériques.

Coproduction CDN de Montluçon – Théâtre des Ilets, La Ferme de Bel Ébat – Théâtre de Guyancourt.

Résidence La Ferme de Bel Ébat – Théâtre de Guyancourt.

Crédit photos Pascal Antonini.

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×