J’AI RÊVÉ LA RÉVOLUTION

CATHERINE ANNE

Synopsis

Un hommage à l’autrice de la Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne et à toutes celles qui résistent à l’oppression au péril de leur vie.

Lors de la mise en place du Comité de salut public, Olympe de Gouges dénonce publiquement un risque de dictature. Arrêtée le 20 juillet 1793, puis inculpée par le Tribunal révolutionnaire, elle est emprisonnée. Enfermée, surveillée, n’ayant plus d’espace pour marcher et courir, elle veut toujours écrire. Car l’écriture ouvre un champ de liberté. Toujours…

Catherine Anne ressuscite Olympe de Gouges sous sa figure provocante et polémique pour restituer le choc d’une femme qui s’affirma l’égale d’un homme, et revendiqua son droit à la plume et à la politique.

Le combat d’Olympe pour l’égalité entre tous les individus sans distinction de sexe, de couleur, de rang, est une plaidoirie féministe et humaniste qui s’entend avec puissance et bonheur – sceneweb.fr

Dans le cadre du Temps des Femmes.

En partenariat avec Amnesty International – groupe local de Saint-Quentin-en-Yvelines.

Distribution

À Brûle-pourpoint

Texte Catherine Anne (éditions Actes Sud-Papiers)
Mise en scène Catherine Anne et Françoise Fouquet
Dramaturgie Pauline Noblecourt
Scénographie Élodie Quenouillère Costumes Alice Duchange
Son Madame Miniature Lumières Michel Theuil
Maquillage, coiffure Pauline Bry
Décors Christian Filipucci

Avec Catherine Anne, Luce Mouchel, Pol Tronco et Flora Souchier

Mentions

Production À Brûle-pourpoint.

Coproduction MC2: Grenoble, Scène nationale – Le Château Rouge, Scène conventionnée, Annemasse.

Avec le soutien de l’Adami et du CDN-Théâtre des Quartiers d’Ivry. À Brûle-pourpoint est une compagnie théâtrale conventionnée par la DRAC Auvergne-Rhône-Alpes. Avec la participation artistique du Jeune Théâtre National et de l’ENSATT.

Crédit photos H. Bellamy.

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×