Diptyque : Cendres de Marbella + Gardien du temple

Hervé Mestron / Pascal Antonini

Synopsis

CENDRES DE MARBELLA

Écrit à la première personne dans une langue aussi incorrecte que truculente, Cendres de Marbella est le récit d’une trajectoire au ras du bitume, celle d’un petit gars qui voudrait bien s’extirper de sa banlieue en déliquescence autogérée, pour être quelqu’un d’autre du bon côté du périphérique. À la grandeur succèdera la chute et la décadence. Tout deviendra rouge et le propos noir d’encre. Un seul en scène qui nous entraîne dans un univers drolatique et inclassable.

 

GARDIEN DU TEMPLE

Nous retrouvons Ziz à sa sortie de prison. Physiquement amoché, moralement changé, Ziz retourne dans sa cité, où plus rien n’est vraiment comme avant : le cannabis a été légalisé, bouleversant les habitudes et l’économie locale. Pour continuer son chemin dans ce monde sans pitié, il va devoir trouver autre chose face à la multitude de personnages qu’il va croiser sur sa route.

 

Distribution

Compagnie Périphériques et Théâtre des Îlets – Centre Dramatique National de Montluçon

Auteur : Hervé Mestron

Mise en scène : Pascal Antonini

Comédien : Nicolas Zaaboub-Charrier

Lumières : Julien Barbazin

Accompagnement chorégraphique : Iffra Dia

Mentions

Production – Cie Périphériques, La Ferme de Bel Ebat – Théâtre de Guyancourt (78) / Théâtre des Ilets – CDN Montluçon et Théâtre Artéphile Crédit photo DR

Lieu

La Ferme de Bel Ebat, Place de Bel Ebat, Guyancourt, France

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×