À MON BEL AMOUR

ANNE NGUYEN

Synopsis

Huit danseurs et danseuses virtuoses, aux styles différents, de la danse classique au voguing en passant par le krump, le popping, la danse contemporaine ou le waacking, exaltent tels des animaux en pleine parade la notion de beauté.

Dans À mon bel amour, tout est symbole : le geste, le rythme, le style vestimentaire, l’apparence… Alors pourquoi danse-t-on ? Par fierté, par narcissisme, par amour de la beauté, par besoin de s’exprimer, pour appartenir à une communauté ou pour se sentir exister ?

Avec cette dernière création, la talentueuse chorégraphe Anne Nguyen interroge le regard du spectateur sur le corps, sur la beauté, la féminité, la virilité, la sensualité, l’animalité, l’identité mais aussi sur la danse elle-même.

Cette chorégraphe prodigue est la nouvelle chef de file d’un hip-hop intelligent et engagé – Paris Capitale

 

Première partie : Compagnie Maria Mendy

En partenariat avec La Commanderie – Mission Danse de Saint-Quentin-en-Yvelines.

Dans le cadre du festival Kalypso

Distribution

La Compagnie par Terre

Chorégraphie Anne Nguyen
Musique en création
Stylisme Manon Del Colle
Lumière Ydir Acef

Avec Sonia Bel Hadj Brahim, Arnaud Duprat, Stéphane Gérard, Pascal Luce, Andréa Moufounda, Sibille Planques, Emilie Ouedraogo et Tom Resseguier

Mentions

Coproduction La Villette Paris, PACT Zollverein, Fonds Transfabrik – Fonds franco-allemand pour le spectacle vivant, Espace 1789 – Scène conventionnée danse.

Avec le soutien du Théâtre 71 – Scène nationale de Malakoff, de La Briqueterie – CDCN du Val-de-Marne, du Centre des arts – Scène conventionnée pour les écritures numériques d’Enghien-les-Bains, de Chaillot – Théâtre national de la danse, du Centre de la danse Pierre Doussaint aux Mureaux, de Scènes du Golfe – Théâtres Arradon – Vannes, Scène conventionnée, de Agnès b, du Théâtre de Choisy-le-Roi – Scène conventionnée d’Intérêt National – Art et création pour la diversité linguistique, des Laboratoires d’Aubervilliers, du CND Centre national de la Danse – mise à disposition de studio, de la Maison des Arts de Créteil et du Val-de-Marne – Scène nationale, du Théâtre Louis Aragon – Scène conventionnée d’intérêt national Art et création danse de Tremblay-en-France, du Théâtre de Rungis. La Compagnie par Terre reçoit l’aide pluriannuelle du Ministère de la Culture et de la Communication / DRAC Ile-de-France, l’aide de la Région Ile-de-France au titre de la « Permanence Artistique et Culturelle », ainsi que l’aide au fonctionnement du Département du Val-de-Marne.

Crédit photos Patrick Berger.

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×