Vous êtes ici : La Ferme de Bel Ébat / Tous les spectacles / Spectacles par dates / Avril 2018 / POLYEUCTE

POLYEUCTE

© Cosimo Mirco Magliocca

Théâtre
Mardi 3 avril à 20h30
À partir de 15 ans
Durée : 2h
Tarif A

 

 

POLYEUCTE

PIERRE CORNEILLE / BRIGITTE JAQUES-WAJEMAN

 

Ayez pitié ! A peine converti au christianisme, un jeune prince arménien s’attaque, au nom du Dieu unique qui lui a été révélé, aux statues des dieux romains qu’il considère comme des idoles païennes qu’il faut détruire – quitte à en mourir.

Polyeucte est un seigneur arménien qui vient d’épouser avec bonheur la fille du gouverneur romain. Sa conversion soudaine au christianisme transforme ce jeune homme charmant en un terroriste, dont le comportement radical et les discours laissent ses proches désarmés. Jeune néophyte nouvellement baptisé, il décide de briser les idoles romaines lors d’un sacrifice aux dieux païens. Arrêté, Polyeucte trouvera la mort qu’il cherche à tout prix après avoir offert sa femme à son rival qui la convoite.

Écrite en 1641, cette sublime tragédie apparaît clairement comme une dénonciation du fanatisme religieux. Rejet de la femme tentatrice, intolérance, logique de mort et de destruction… Le passé résonne avec notre sombre présent.

Un thriller sexy, d’une sulfureuse poésie. Les comédiens sont épatants.On est subjugué. — Télérama.

 

 

 

Compagnie Pandora. Texte Pierre Corneille. Mise en scène Brigitte Jaques- Wajeman. Conseil artistique François Regnault, Clément Camar-Mercier. Scénographie et costumes Emmanuel Peduzzi. Assistanat costumes Pascale Robin. Chorégraphie Sophie Mayer. Lumière Nicolas Faucheux. Son Stéphanie Gibert. Accessoires Franck Lagaroje. Maquillages et coiffures Catherine Saint-Sever. Décor Ateliers-Jipanco. Avec Clément Bresson, Pascal Bekkar,Aurore Paris, Pauline Bolcatto, Marc Siemiatycki, Timothée Lepeltier, BertrandSuarez-Pazos.

 

Coproduction Théâtre de la Ville-Paris et Compagnie Pandora. Avec le soutien de la DRAC Île-de-France- ministère de la culture et de la communication. Avecla participation artistique du Jeune Théâtre National. Remerciements Sixtine Leroy. Crédit photo Cosimo Mirco Magliocca.

 

Achetez vos places ici